Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Grains de sable

8 Février 2011, 22:11pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

4457443554_ffc47ee3d5.jpg

En théorie, tout est réglé comme du papier à musique. J'accompagne les petits le matin avant de courir prendre mon train, Petit Châtain chez Fatiha, puis Petit Brun à la maternelle. Le Capitaine est parti rejoindre son bâtiment sur le coup de 8h 15, un quart d'heure plus tard, il est à poste. Le soir, c'est lui qui récupère Petit Brun au centre de loisirs (celui-ci s'autodétruit à 18 h 30), puis Petit Châtain avant 18 heures, histoire de limiter les heures sup'.

Le problème, ce sont les petits aléas de la vie, les merdes "qui volent souvent en escadrille", comme disait un de mes chefs. Tout a commencé samedi. Un coup de fil depuis le fond du lit de Fatiha, où elle était clouée par une vilaine gastro. Qui disait d'une voix caverneuse que le docteur lui avait recommandé de ne pas prendre les enfants lundi, sous peine de ruiner nos vacances (J-8). On avait 48 heures pour réagir, c'était large.

La marraine du Capitaine, notre indispensable joker, était disponible pour passer la journée avec Petit Châtain. Petit Brun, en l'attendant lundi, ne voulait plus aller à l'école... Où nous attendait la seconde tuile de la semaine. Le préavis de grève de toute l'équipe enseignante de l'école. En fait, j'avais entendu une maman en parler au téléphone jeudi "oui, je vais dire à maman de venir jeudi, il y a grève", mais je n'avais pas vu le panneau et tout cela me semblait très irréel. Lundi matin, impossible de savoir comment serait organisé le service minimum de la mairie. L'école serait-elle ouverte ou faudrait-il rejoindre un autre établissement de la ville ? Y aurait-il la garderie du soir ? La réponse était dans le cahier de Petit Brun le soir : il fallait se préinscrire auprès de la mairie "pour les familles qui n'auraient pas d'autres solutions".

Lundi dans l'après-midi, le Capitaine m'annonce qu'il a une réunion à 17 heures le lendemain et qu'il ne pourra pas récupérer les enfants. Je décide donc d'arriver plus tôt au bureau et d'aller les récupérer. Ce qui me vaudra des remarques acidulées de Cheffe (parce qu'en plus, pas de bol, mais la veille j'ai dû partir plus tôt pour aller à un rendez-vous médical) : "ta nounou finit à 17 heures ??"

 

Hum, sweetie, j'ai une heure de trajet jusqu'à la maison (enfin 40 minutes, mais soyons large en cas de pépin). Et il faut que je récupère deux mouflets en deux points. J'ai juste fait remarquer que je ne pouvais pas me permettre de faire faire des heures sup à ma nounou. Ce qui a eu le mérite de clore la discussion.Vivement vendredi !

Commenter cet article

Laeti 09/02/2011 10:12


Aaargh, la remarque à la c** de chefaillon, pitié!


lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com 09/02/2011 20:34



Le pire étant, bien sûr, que Chef est une cheffe et qu'elle a elle-même des enfants... Et que personne ne lui dit rien quand elle bosse de chez elle parce qu'il y en a un qui est malade  !!!



tatagogo 09/02/2011 08:31


Bon courage, l'helvetie est au bout du chemin !! ce qui fera beaucoup de bien aux boutons de petit brun et à vos nuits de sommeil, bisous toulonnais