Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

L'école à la maison, saison 2

10 Avril 2021, 18:00pm

Publié par lapetitemaison

L'école à la maison, saison 2

Ce mercredi (qui coïncidait aussi avec la fin d'un contrat pour moi), la pression était grande (au propre comme au figuré, même si une bière que tu ne déguste plus en terrasse n'a pas le même enjeu, même si notre pergola, résultat du confinement saison 1, est plutôt attrayante). 
 

Comme il faisait très bon ce soir-là, voire presque chaud, nous avons sorti la rallonge pour assister à l'allocution présidentielle sous la tonnelle. Bière donc pour moi, grenadine pour les enfants. Aux mots "fermeture des écoles, collèges zet lycées", les garçons faisaient la danse de la joie et moi, je crois sincèrement que mon cerveau a buggé. Je n'ai plus rien percuté des infos suivantes (alors que la com de l'Elysée avait bien fait son boulot, avec de graphiques et des résumés sur le côté). 

A tel point que je n'avais pas compris que les vacances étaient décalées - c'est Asparagus qui s'est chargé de m'éclairer le lendemain - "mais enfin, Maman, tu n'as rien écouté". Oui, sans doute. Peut-être que jouer au bingo de l'allocution présidentielle sur deux groupes WhatsApp en même temps n'a pas aidé. Mais surtout, l'annonce du retour de l'école à la maison m'a vraiment glacée. 

Je crois m'être répété en boucle : "heureusement, cette fois-ci, je travaillerai pas". Car franchement, je me demande encore comment nous avons réussi à gérer trois niveaux de scolarité en même temps et des boulots à temps plein au printemps dernier. Enfin si, je sais : début juillet, j'étais cramée. Je n'arrivais plus à lire une ligne depuis des mois, mais tout le monde a repris une scolarité normale en septembre sans trop de lacunes, visiblement. 

Vendredi, Asparagus, arguant du fait qu'il n'avait que deux visios de prévue le vendredi suivant, trouva une place dans la voiture de ses grands-parents pour aller se confiner à La Rinissé. "Avec le wifi, je devrais pouvoir me connecter". Nimbus aurait bien suivi, mais lui avait cours en visio toute la semaine, comme d'hab ou presque. Et pas question que Grand-maman ouvre un collège des champs à vérifier que chacun soit bien connecté (et pas seulement au chat de Teams). 

Dimanche de Pâques, nous l'avons donc laissé à ses grands-parents avec un billet retour pour Paris le vendredi suivant. Car nous avons maintenu les vacances de Pâques en les avançant donc d'une semaine : une en Bretagne pour les enfants, puis une pour tout le monde à La Rinissé pour dire au revoir aux cousines qui partent deux ans à La Réunion (snif).

Dimanche soir, j'ai imprimé tout le plan de travail (pour lundi seulement) pour Colombine, et noté avec Nimbus, les horaires des visios pour toute la semaine (histoire de pouvoir rappeler en temps et en heure la fin des pauses dej). Colombine qui était tellement mais tellement contente d'avoir elle aussi un compte Teams et une visio le vendredi également. 

Mardi. "Pourquoi tu veux pas que je suive mes visios dans ma chambre ?" Pour que tu ne passes pas ta journée à chatter avec les copains sur Teams, mon Nimbus. Au moins, si vous êtes à côté, avec ta soeur, je peux débloquer des problèmes techniques. 

Je n'appliques pas les méthodes de la maîtresse pour expliquer les homophones (alors que je suis scrupuleusement les explications données), je ne fais pas le rituel du matin comme il faut, bref, c'est rugueux, cette première journée. D'autant que, comme nous sommes des milliers à nous connecter en même temps, l'appli de l'école vient de tomber. Heureusement, j'avais tout imprimé avant, car il est impossible d'avoir accès aux documents... J'ai bien évidemment perdu le mot de passe pour réinitialiser l'appli, et doit donc en redemander un autre (qui ne vient pas, parce que tout est planté).

La maîtresse a enregistré des petites vidéos pour expliquer les leçons de géométrie de la semaine (une par jour), et bizarrement, ça passe beaucoup mieux. Au terme de 4 heures de travail (à la louche), nous venons à bout du travail en CE1. "Mais heureusement que je ne travaille pas" (ad lib). 

Mercredi. Mercredi, c'est chouette, il y a juste école le matin et visio de danse à 13 h 30, ça va le faire. Nimbus s'installe au sous-sol à mon ancien bureau, car nous faisons trop de bruit avec Colombine dans la cuisine. (Et comme ça son père est à côté pour débloquer les problèmes de connexion, qui ont nécessité de réinstaller entièrement l'ordinateur car Nimbus n'avait plus d'image en fin de journée mardi). "Mais heureusement que je ne travaille pas et que son père est informaticien". 

Maintenant, je maîtrise le rituel, et tiens, il y a deux petits tests à faire sur Quizinière, alors ça, je connais, Nimbus en faisait plein l'année dernière, il faudra bien penser à noter le code de la copie, car une fois que tu l'as envoyée, si tu perds le code de ta copie, tu ne peux plus jamais y avoir accès (et donc ne pas voir la correction de la maîtresse). Tiens, il y a un exo de maths, un de conjugaison, notons bien les codes. Ah, il y avait aussi un QR code pour accéder à la copie... 

Sur mon ordinateur portable, qui a un tout petit écran, je n'avais pas vu qu'il y avait en fait 4 exercices de français et 8 de maths. Ding ! Mail de la maîtresse : "Colombine a renvoyé une copie quasiment vide". Nous renvoyons (très péniblement car c'est très fatigant de taper sur l'écran de mon téléphone pour compléter les exercices), les deux copies depuis mon téléphone. 

Coup de fil : "Bonjour c'est le collège d'Asparagus ! Nous avons vu qu'il ne s'était pas connecté à Pronote ce matin, tout va bien ? Non, parce qu'on surveille que les élèves ne décrochent pas et qu'ils soient régulièrement sur Pronote". 

Jeudi. Plus que deux jours. "Mais jeudi, il n'y a pas de rituel, il y a sport normalement, tu n'as pas reçu une vidéo ?!" Ben non, en revanche, le rituel est bien inscrit sur le plan de travail du jour, dont nous parvenons à venir à bout (même si Colombine est venue me réveiller à 15 heures parce que nous n'avons pas fait la lecture et la compréhension, j'avais sombré dans une sieste).
19 heures : mail de la maîtresse : "demain en visio, nous ferons du calcul mental et la dictée." La dictée ?! Mais on a complètement zappé les mots de la dictée ! "C'est pas grave Maman, on se lèvera plus tôt pour les faire". Colombine maîtrise donc déjà parfaitement le bachotage de dernière minute. 

Vendredi. Vacances ce soir. Mais comme la visio de Colombine n'est qu'à dix heures et que Nimbus n'a pas sport, c'est grasse matinée (jusqu'à 8 h 30) et petit-déjeuner luxueux avec croissants et pain frais. Ce qui fait que nous sommes presque en retard pour le début de la visio. Internet marche très mal, je finis par partager le wifi de mon portable, Colombine prend mon casque de bureau et son frère celui de son père, elle a choisi le fond d'écran de l'espace, installé par Nimbus... On y arrive.

Cette visio des CE1 est extrêmement longue, il faut prendre en photo la dictée puis l'envoyer à la maîtresse et pendant une heure, clairement, je ne fais rien. "Heureusement que je ne bosse pas". On finit vaille que vaille le programme du jour, mais Colombine est déjà en vacances, et il y a encore des quiz à faire sur Quizinière (mais ce coup-ci, on a bien scrollé jusqu'au bout et tout rempli comme il faut). "C'est pas juste, il y a plus de travail à la maison qu'à l'école", gémit-elle. Allez, quinze jours de vacances, et retour à l'école fin avril. 

Commenter cet article