Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Barcelone avec les kids

12 Mai 2016, 20:10pm

Publié par lapetitemaison

Barcelone avec les kids

Kikou lecteurs bien-aimés,

voici une éternité que je n'ai pas pondu du billet... La faute (en vrac) : au boulot, à la fatigue, à ne pas avoir passé un week-end à la maison depuis un mois (et donc de courir pendant la semaine pour tenter en quatre heures de soirée d'écluser le quotidien : le linge, le bazar qui s'accumule, la paperasse qui déborde...). Et à la procrastination également, qui fait que je préfère buller dans un bain ou lire puis m'écrouler à 22 h 30 (oui, ma vie est passionnante).

Mais voilà. Je voulais quand même revenir sur cette super semaine de vacances passée à Barcelone avec les enfants, accueillis à bras ouverts par la tribu S., merci les amis ! Désolée pour la qualité aléatoire des clichés, Asparagus ayant cru bon de jouer avec mon nouvel appareil photo (de poche) et de le dérégler totalement... Ce sont donc des photos iPhone (4), pas terribles en intérieur... "Mais tu sais, maman, pour t'acheter un nouveau téléphone pour ton anniversaire, il va falloir qu'on aie de l'argent de poche, sinon on y arrivera jamais" (sic).

Barcelone avec les kids
Barcelone avec les kids
Barcelone avec les kids

Pourquoi Barcelone ? Parce que la tribu S, avec qui nous étions partis en Guadeloupe (il y a déjà presque deux ans), a des vacances espagnoles et fait la tournée des familles l'été. Et que, mis à part la Toussaint, nous n'avons pas beaucoup de vacances en commun (sauf à faire sécher aux kids la Semaine Sainte, pour la vivre pleinement et saintement en Espagne, où c'est férié...)

Nos amis sont passés du petit studio du Raval il y a onze ans à l'appartement de Margarit pour être maintenant royalement installés à deux pas de la Plaça de Cataluna. Et ils ont visiblement survécu à l'invasion pendant une petite semaine.

Comment voyager avec cinq (petites) valises...

Comment voyager avec cinq (petites) valises...

Vous voyagez toujours avec un minibus rempli ras-la-gueule. Comment avez-vous fait pour les valises ? Ah, je ne te cache pas que le Capitaine ayant radiné au moment de prendre les billets sur Easyling, pas de valise en soute à 50 euros et 5 bagages en tout et pour tout (oui, oui, le sac à langer compte quand même, ainsi que mon sac à main, ce que je trouve grave abusé). Heureusement on avait encore droit à la poussette sans supplément, ouf. Du coup, on a rapporté très peu de choses (une paire d'espadrilles compensées, du xocolat à la taza, des grains de maïs soufflé pour l'apéritif, un peu de touron et quelques gâteaux aux amandes), mais on a largement compensé en tapas sur place.

Nous avons donc fait des mini sacs, et grandement apprécié de pouvoir faire sur place moult lessives (les journées où Colombine avait sauté la sieste ayant été quelque peu fatales au niveau de la propreté). Arriver dans une maison amie nous a également permis de barboter un ciré le premier jour où il pleuvait des trombes pour le Capitaine et ainsi de sauver sa jolie veste d'été.

Après la pluie... le beau temps !

Après la pluie... le beau temps !

Le charme du Park Guell...

Le charme du Park Guell...

La nef de la Sagrada... Dont la puissance poétique a captivé les enfants.

La nef de la Sagrada... Dont la puissance poétique a captivé les enfants.

Le bleu du Ciel...

Le bleu du Ciel...

Pour les petits touristes, Barcelone offre toujours un moment de récréation  !
Pour les petits touristes, Barcelone offre toujours un moment de récréation  !
Pour les petits touristes, Barcelone offre toujours un moment de récréation  !
Pour les petits touristes, Barcelone offre toujours un moment de récréation  !
Pour les petits touristes, Barcelone offre toujours un moment de récréation  !
Pour les petits touristes, Barcelone offre toujours un moment de récréation  !

Pour les petits touristes, Barcelone offre toujours un moment de récréation !

C'est cher de partir pendant les vacances scolaires, non ? Si on ne part pas du samedi au samedi, non (ou un peu moins). Et j'ai beaucoup apprécié (surtout après un aller-retour inopiné chez ma sœur le week-end avant de partir) d'avoir deux jours tranquille à la maison pour faire les bagages, permuter les vestiaires hiver-été des nains, faire une expédition chaussures avec les garçons et commencer la semaine à la séance de 11 h pour les emmener voir "Le Livre de la Jungle" au cinéma de notre bonne ville. Bon, c'est sûr, cela fait beaucoup de jours de posé d'un coup. Et l'aller-retour Paris-La Rinissé pour déposer les garçons était un peu sportif du fait d'un mouvement social.

Mais du coup, vous n'avez pas visité grand chose ? Détrompe-toi, ami lecteur ! L'avantage de loger chez des amis avec des enfants scolarisés, c'est que tout le monde se lève tôt, et qu'à 9 heures du matin, les rues de Barcelone sont totalement à toi. Et totalement vides. Bien qu'un peu parfumées d'odeur d'urine dues aux fiestas de la nuit qui viennent juste de se terminer. Mais on peut pas tout avoir.

Alors, certes, nous n'avons pas tout vu. Cela ne nous gênait pas trop (3e tour de la ville), nous avons commencé par une journée Gaudi sous des trombes d'eau, donc, puisque, maintenant (contrairement à notre premier séjour), il faut booker à l'avance ses places pour la Sagrada Familia, la maison de Gaudi au park Guell ET l'entrée dudit park.

A la San Jordi, on offre des roses aux dames... et des livres aux messieurs / Sitges plein soleil/ Plage déserte... et pleine de Français.
A la San Jordi, on offre des roses aux dames... et des livres aux messieurs / Sitges plein soleil/ Plage déserte... et pleine de Français.
A la San Jordi, on offre des roses aux dames... et des livres aux messieurs / Sitges plein soleil/ Plage déserte... et pleine de Français.
A la San Jordi, on offre des roses aux dames... et des livres aux messieurs / Sitges plein soleil/ Plage déserte... et pleine de Français.

A la San Jordi, on offre des roses aux dames... et des livres aux messieurs / Sitges plein soleil/ Plage déserte... et pleine de Français.

Nous avons découvert le parc de la Citadelle, et diverses aires de jeux (il y en a un peu partout dans la ville), ce qui permettait aux petits de se poser pour jouer, ainsi que des cloîtres. Vendredi et lundi (nous sommes partis du mercredi au mardi, sachant que ces deux jours ont été uniquement consacrés aux transports), nous nous sommes baladés toute la matinée dans le Barri Gothic et le Raval, avec des déjeuners à la Boqueria, où les enfants sont tombés sous le charme des jus de fruit frais, du jamon, des croquetas et des tortillas... A force de jouer à qui est-ce dans les églises, c'est finalement Nimbus qui nous y faisait entrer. Et le week-end, on est partis à la playa (samedi, pour fuir la foule de la San Jordi, la Saint Georges, où les rues sont envahies de vendeurs de roses (à offrir aux dames) et de livres (pour les messieurs), généralement pour des bonnes œuvres. Samedi à Sitges, et dimanche à Gava, pour un pique-nique sur la plage.

Barcelone avec les kids

Vous n'avez pas trop marché ? Si, énormément ! Mais Asparagus et Nimbus marchent bien maintenant et n'ont pas eu mal aux pieds dans leurs chaussures neuves (leur unique paire, rapport aux mini-valises). Colombine trônait dans sa poussette ou bien marchotait un peu, et ses siestes nous obligeait à nous poser l'après-midi, ce qui n'était pas plus mal. Les garçons avaient du temps pour jouer et faire leurs devoirs. Nous avons aussi pris un peu le bus (notamment pour la journée Gaudi, la Sagrada Familia et le park Guell étant un peu plus au nord de notre point de chute), et le train pour aller à Sitges samedi.

En conclusion ? Je suis bien contente d'avoir fait pression un soir froid de janvier pour aller prendre le soleil en avril et même nous baigner dans la Méditerranée. Nos amis avaient prévu des baby sitters pour les vendredi et samedi soirs et nous avaient dégoté des restaurants super (dont Can Margarit, dans une ancienne ferme, et Bar Celta, dont le poulpe et les couteaux sont à tomber !) Cette parenthèse catalane nous a permis de faire le plein de vitamine D et bien nous en a pris, puisque de retour en France, l'hiver était revenu d'un coup...

Voir les commentaires