Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Gronde fille

21 Mars 2016, 21:43pm

Publié par lapetitemaison

Gronde fille

Tu viens de souffler ta troisième bougie, et tu attendais ton "versaire" avec beaucoup d'impatience. Nous aussi, cela ne veut-il pas dire que nous sommes enfin sortis (ou presque) des Terrible Two ? Bien sûr, les colères, les coups de poing et les griffures sans sommation ne vont pas s'arrêter pile aujourd'hui, et nous n'avons pas encore vu la psy de la crèche pour en parler. Car non, ton comportement ne peut pas s'expliquer par l'arrivée d'un petit dernier, ni parce que nous sommes des parents laxistes : nous appliquons les mêmes règles qu'à la crèche.

Je crois plutôt, que, comme Nimbus au même âge, tu t'ennuies à la crèche. Que tu veux aller à l'école. Que tu supporte 8 heures par jour les mêmes enfants depuis trois ans, et qu'à force, ça lasse (imaginez la même chose avec vos collègues, que vous n'avez pas choisi, et qu'en plus vous soyez O-BLI-GES de déjeuner et de faire la sieste avec eux TOUS LES JOURS…).

Tu est poussée par les plus grands, c'est indéniable. Tu oscilles entre le désir d'être encore un bébé (pour être portée dans les bras, câlinée, voir que l'on t'aide à finir tes assiettes "Tu peux me t'aider ?") et une grande fille, qui ne cesse de vouloir tout faire "toute seule".

C'est peu de choses de dire que tes frères t'adorent : tu aimes leur faire des câlins, monter partager leurs jeux – ce qui ne marche pas très bien quand ils ont construit des bases interstellaires en kapla que tu détruis d'un balancement de pied innocent "Bon, ok, Colombine, tu as le droit de venir MAIS TU NE TOUCHES A RIEN, tu t'asseois là et tu regardes." Résultat, tu as bien pigé le concept du lego. Ce matin, ils sont venus te réveiller et te chanter un joyeux anniversaire. Pour les cadeaux, il a fallu patienter jusqu'à ce soir.

Tu aimes écouter l'histoire de Mikado en boucle, que l'on chante des comptines, même de travers. Tu demandes plusieurs fois sur un trajet : "est-ce que c'est Fip ?" Tu dois être l'une des plus jeunes auditrices de Radio France. Porter un, deux, trois, quatre colliers à la fois, piquer ceux de Maman. Faire des cafés dans ta cuisine et donner un "petit coup de doliprane" à tes poupées.

Tu as déjà demandé si tu pouvais commander les mêmes bottines que moi, mais je ne crois qu'elles existent en taille 25... Tu a-do-res les chaussures, littéralement. Et avoir des couettes, ou un palmier, avec toi j'ai réappris à peigner des cheveux. Qui sont toujours blond vénitien et très bouclés, un miracle certes génétique, mais qui ne cesse de m'étonner. Tu fuis les ciseaux du coiffeur pour avoir les cheveux aussi longs que ceux de la Reine des Neiges, ta nouvelle passion (bien que tu n'aies encore jamais vu le dessin animé et seulement écouté la chanson !)

Tu aimes ponctuer ton discours de "quand même", "enfin", "au fait", "egzatquement", et maintenant, dans la voiture, c'est un dialogue à trois, à bâtons rompus. Tu as des intonations qui chantent, et je crois entendre la cousine Gabirelle en écho, tu as le même phrasé. Tu dis comme les grands que tu sais lire, mais cela viendra. Chaque chose en son temps, un printemps à la fois !

Commenter cet article

jean-charles PREVOST 22/03/2016 00:02

C'est vraiment trés sympa !!