Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Jour de fête

11 Juin 2013, 11:01am

Publié par lapetitemaison

Jour de fête

Dimanche, Colombine a été baptisée. Outre la dimension religieuse de cet évènement, j'aime cette fête familiale, qui permet de (re)présenter l'héroïne de la fête à tout le monde. De boucler le cycle de la naissance, de lui faire commencer sa vie d'enfant de Dieu. Avec le Capitaine, nous choisissons de baptiser nos enfants tôt - Petit Brun et Petit Châtain l'ont été à six semaines. Pour Colombine, en raison d'un calendrier peu favorable - série de ponts, communions et baptêmes - nous avons "tardé" jusqu'au début de juin.
Ce qui, au regard de la météo pourrie de mai, n'était pas plus mal. Il y a eu le temps du choix du parrain et de la marraine, celui de la préparation à la paroisse, puis, plus prosaïquement, celui de la fête à la maison.

"prends une photo du buffet, on en a jamais !"/Les gâteaux à la broche, que l'on a connu plus beaux...
"prends une photo du buffet, on en a jamais !"/Les gâteaux à la broche, que l'on a connu plus beaux...

"prends une photo du buffet, on en a jamais !"/Les gâteaux à la broche, que l'on a connu plus beaux...

En me baladant sur le net, j'ai été effarée par le degré de sophistication de certaines décos de baptême. J'ai encore énormément de marge ! En comparaison, notre fête était limite cheap : un buffet – pas de tables placées aux nappes coordonnées – mais une jolie nappe ancienne prêtée par la dame du pressing, parce que celle que je voulais mettre n'a pas été prête à temps. Et que nous n'avons pas pu dresser les buffets dans le jardin comme je l'avais prévu, ni quelques tables pour que les invités puissent s'asseoir pour déjeuner. J'avais juste sorti l'argenterie, emprunté quelques couverts à Grand-maman, ainsi que les verres et flûtes à champagne qu'elle avait acheté pour nos fiançailles et qui servent à chaque grande occasion... Mais nous avions opté pour les assiettes et coupes à dessert (biodégradables, green touch). J'aurais pu les décorer de pochoirs, et installer des guirlandes de fanions dans toute la maison...

Jour de fête

La confection des sachets de dragées ("pfff, pourquoi tu t'acharnes", m'a demandé le Capitaine, "tout le monde déteste les dragées !") a été un grand moment de découpages de prototypes dans des chiffons (le sachet à 8 dragées, c'est vraiment trop radin). Et encore, le Capitaine trouvait mon ballotin de 18 dragées (20 x 20 cm, 8 au chocolat, 10 aux amandes) vraiment mesquin... De prototype en prototype, j'avais sérieusement attaqué la boîte de dragées en chocolat (mes préférées). Du coup, la veille, quand le parrain et sa femme sont venus nous aider se faire exploiter, on l'a expédié en centre-ville rafler les trois derniers paquets de dragées roses encore en rayon...

Jour de fête

Quand la pluie s'est mise à tomber à 6 heures du matin, nous avons juste eu le temps de déménager le salon, d'installer les buffets et un mini-buffet pour les moins de 8 ans au sous-sol, de remplir la thermos de café, avant de nous habiller et de filer à l'église. Où, jour de chance, c'était - encore - un dimanche de communion. À la fin de la messe, le prêtre qui devait célébrer le baptême n'était pas là... nous avons poirauté une demi-heure (j'ai failli attaquer le pain réservé à ma nièce Gabrielle tellement j'avais faim, mais tout de même, voler le pain d'une enfant...) avant de pouvoir enfin commencer l'accueil, dehors, au milieu de la foule des paroissiens pas encore dispersés. Au final, Colombine a bien été baptisée, sans broncher, sans biberon au bec comme ses frères... Frères qui ont été au-delà du supportable, mais peut-on vraiment leur en vouloir quand on leur demande de rester sages pendant trois heures... Nous avons attaqué le buffet à 14 heures, un miracle que personne ne soit tombé dans les pommes... Et les fanas de Roland-Garros ont arbitrairement coupé court aux aventures de Zorro pour regarder la finale...

Comme tous les jours de fête, j'ai eu l'impression de ne voir personne, de courir un peu partout, j'ai perdu trois fois ma flûte de champagne, les verrines me sont passées sous le nez, je n'avais pas prévu assez de lits pliants pour la marmaille, et à la fin de la journée, mes pieds s'étaient mis à parler, tellement ils me faisaient mal...

la robe de baptême de ma grand-mère, retaillée pour le baptême de mon père, qui a été jusqu'à La Réunion l'an dernier... Avec la jolie dentelle belge en plus !

la robe de baptême de ma grand-mère, retaillée pour le baptême de mon père, qui a été jusqu'à La Réunion l'an dernier... Avec la jolie dentelle belge en plus !

Commenter cet article

Laetitia 12/06/2013 11:07

Très jolie robe de baptême repassée avec amour! Et votre buffet est superbe, le mien samedi sera bcp plus simple je crois.