Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Depuis 15 jours... (recap)

2 Juin 2013, 23:18pm

Publié par lapetitemaison

.... que je n'ai rien écrit. C'est mal, c'est très mal. Certains s'en sont plaint, par email (mes grands-parents) : "tu n'écris plus rien sur ton bloc (sic) !" C'est l'angoisse de la page web blanche aussi. Moins j'écris, plus j'ai peur de m'y remettre. De me dire que cette vie à la maison, finalement, n'est pas follement passionnante, ou, en tout cas, pas de quoi multiplier les billets. Mais je vais tenter le récap des derniers épisodes... Sans le faire trop long, histoire de ne pas gaver d'autres fans (ma sister)

72 heures dans le Cotentin
Profitant d'une communion et du week-end de la Pentecôte, à peine rentrés nous voilà repartis... filant à toute allure (pour être à 14 h 30 dans l'église, en partant après le biberon de Colombine de 9 heures) sous le soleil. Car oui il a fait un temps de rêve (19° ! Waouh !) ce samedi... je n'ai pas eu le temps d'immortaliser le ciel bleu, juste de nous changer pour courir à l'église, heureusement en face de notre logis, lui-même situé à 5 minutes de chez nos cousins, pratique pour les nombreux allers-retours que nous allions faire dans le week-end...
Dimanche, pour ne pas trop perdre l'habitude de ce mois de mai que nous ne savions pas encore pourri, journée sous la pluie (mais bon, à Cherbourg, normal de sortir son parapluie, hihi), et AU COIN DU FEU. En mai.
Lundi, nous avons emmené sept nains à la Cité de la mer. Dont nous avons dû profiter d'à peine de 10 % de la richesse de la muséographie et des collections. Mais on reviendra quand Petit Brun et Petit Châtain auront l'âge de visiter le Redoutable...

Depuis 15 jours... (recap)
Depuis 15 jours... (recap)
Depuis 15 jours... (recap)

Lundi après-midi, direction le bout du monde, entre terre et mer, par de petites routes entre les genêts, pour un déjeuner à Vauville, dans la Hague, pour aller déjeuner chez le chef du Capitaine. Lui travaille à Paris, sa femme en Normandie, elle vit là avec leurs deux filles. Le village est adorable, calme et loin de tout. Au bout de la rue principale, il y a la mer. Et les déferlantes. Si vous voulez voir un peu plus de Vauville, ne loupez pas l'adaptation télévisée des Déferlantes, diffusée sur Arte l'hiver prochain. C'est ici qu'elle a été tournée.

Depuis 15 jours... (recap)
Depuis 15 jours... (recap)
Depuis 15 jours... (recap)

Le cycle infernal
Le retour a été rude. Surtout au niveau de la gestion du linge. J'ai juste eu l'impression de courir comme un hamster dans sa roue pour écluser tout le linge à laver et à repasser (ben oui, je repasse. Encore. Pas les chaussettes, hein, ni les sous-vêtements, ni les pyjamas en éponge, ni les serviettes de toilette. Mais ça laisse encore pas mal de boulot...)
Voilà pourquoi cette œuvre, admirée à la Tate modern, il y a deux ans à Londres, me parle tant, surtout en ce moment...

Depuis 15 jours... (recap)

Une semaine de quatre jours
entre rendez-vous médicaux (kiné pour Colombine, pour tenter de rattraper un méplat sur le crâne dû à un torticolis à la naissance, la fin du feuilleton de ma dent cassée... 17 mois après, j'ai enfin une fausse dent digne de ce nom), visites et cafés, cela passe vite. Nous avons choisi le jour le plus froid (pour un mois de mai depuis 1887) pour aller déjeuner chez mes grands-parents, sous des averses de pluie. Mais en tram seulement, nous sommes à une petite demi-heure les uns des autres, magie des transports en commun !

Depuis 15 jours... (recap)

Bonnes fêtes

Le week-end suivant, nous avons enfin clos le cycle des anniversaires de Petit Brun, avec 6 amis (comme son nombre d'années, ce qui permet de limiter sans discussion les invités), pour la première fois en trois ans à moitié à l'intérieur... Temps pourri oblige.
Ce dimanche-là, c'était la fête des mères. Petit Brun et Petit Châtain avaient rapporté de l'école dans la semaine leurs œuvres, avec des mines de conspirateurs et en m'ordonnant de ne pas ouvrir, sous aucun prétexte "le grand placard parce qu'on a caché tes cadeaux dedans, ce sont des surprises, tu dois pas les voir". Au final, je n'ai toujours pas eu droit au collier de nouilles, mais à une confiture de mots doux écrite par Petit Brun (qui aime quand je lui donne des bonbons - soit très rarement et en voiture pendant les longs trajets ; quand je met une robe et un collier ; quand on joue au jeu des pirates - ce qui m'ennuie profondément, je préfère mille fois jouer aux 7 familles et au mémory - même si Petit Brun me met presque à chaque fois la pâtée ; et quand on va au Jardin d'acclimation - où nous sommes allés UNE SEULE FOIS en septembre dernier) et à un album de photos de la part de Petit Châtain, avec ce portrait très ressemblant. Il y a sans doute un message caché quant au tour de taille, mais je ne vois pas quoi...

Depuis 15 jours... (recap)
Depuis 15 jours... (recap)

Même pas peur de la pluie

La semaine du 27 mai, encore des rendez-vous médicaux : kiné toujours, le pédiatre pour la visite des deux mois. Colombine a les mensurations d'un bébé de quatre mois et a passé l'épreuve des vaccins avec beaucoup de vaillance.
Mercredi, comme il semblait ne pas pleuvoir, et partant du principe que si l'on doit attendre qu'il fasse beau, on ne ferait jamais rien, nous sommes partis à 4 "à l'autre bout de Paris", pour voir la quasi-jumelle de Colombine et son frère aîné. On a passé l'après-midi dans une clairière du bois de Vincennes, impossible d'imaginer que la ville était si près... Petit Brun et Petit Châtain sont rentrés couverts de boue et heureux d'avoir passé l'après-midi à courir, attendant désespérément le retour du Capitaine, parti faire du kite surf en Irlande (journée d'entreprise). D'où il est revenu complètement bronzé, il faisait un soleil de plomb à Dublin. Depuis, il pèle, personne n'avait pensé à prendre de la crème solaire.

Depuis 15 jours... (recap)
Depuis 15 jours... (recap)

Jeudi, j'ai emmené Colombine au bureau. Chef était pas là (je reviens donc dans une semaine), mais l'enfançon a été admiré, on a plaint mon temps de trajet (bizarrement exactement le même que quand je viens bosser tous les jours et que personne ne me décerne de palme du martyre), j'ai déjeuné avec les copines, dans notre cantine favorite (enfin, plus exactement, la seule dans laquelle la poussette rentrait), et de café en déjeuner, je ne suis repartie qu'à 16 heures. En trouvant au passage ma tenue pour le baptême de Colombine, hop. Le tout sous des trombes d'eau, nous avons inauguré la cape de pluie de la poussette.
Ce week-end, pour la première fois depuis longtemps, nous avons festoyé avec des amis, qui tenaient tout juste autour de la table, prenant héroïquement l'apéritif dehors - mais de l'avis général, après un verre de rosé, on est tout de suite réchauffé - et soufflé en retard pour le Capitaine, en avance pour moi nos 66 bougies.

Depuis 15 jours... (recap)
Depuis 15 jours... (recap)

C'est fleuve, c'est long, c'est fini, plus jamais je ne fais de pause aussi longue entre deux billets...

Commenter cet article

Laetitia 03/06/2013 16:20

Ambroise n'a pas non plus rendu justice à ta coupe de cheveux je trouve!;)
Et sinon la Maylis aux marguerites est trop mignonne.