Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

White Sunday

6 Février 2012, 20:44pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

DSC02549.JPG

Ils l'avaient attendu début décembre, puis pour Noël. Mais rien n'y faisait. Prise au jeu, je me suis surprise à guetter la chute des flocons. À la question – pertinente, certes – de Petit Brun "Maman, pourquoi il ne neige pas à Noël ?" je n'avais pas beaucoup de réponses à apporter, à part qu'il ne neigeait pas forcément tous les ans à Noël, mais peut-être plus tard dans l'hiver. Vendredi soir, j'avais promis la neige pour le lendemain matin. La déception fut grande devant le ciel bleu, magnifique.

 

sacrecoeur-copie-1.jpgmarchesaintpierre-copie-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partie en goguette à Paris avec Belle-maman, – Vio, ensevelie sous 15 cm de neige en Auvergne, avait renoncé à monter à la capitale – nous avons cherché de quoi faire des stores pour habiller les fenêtres (et ne plus vivre avec les voisins). Le froid nous a empêchées de profiter des boutiques so trendy de Montmartre, et nous avons fait à moitié chou blanc : de quoi faire pour la chambre des garçons et les fenêtres de l'escalier. On retentera une expédition au printemps, à moins de trouver ailleurs notre bonheur...

Quand Grand-Maman et Grand-Père sont venus goûter, Petit Brun et Petit Châtain étaient surexcités. Petit Brun avait réussi à faire un très beau sablimage pour son parrain (un dessin avec du sable que l'on souffle sur des zones collantes pour fixer les sables colorés), le Capitaine avait épuisé tout son stock de patience ("on ne rachète plus jamais ce truc, Petit Bun ne voulait pas suivre le mode d'emploi, il en a mis partout, je devenais chèvre..."), mais je n'ai pas retrouvé de chèvre comme époux, ouf. Restés pour le dîner, quand nos visiteurs sont repartis, la nuit était froide mais pas le moindre signe de flocon.

C'est vers 6 heures du matin que je les ai vus, dans la lumière orangée du lampadaire de la rue derrière chez nous, par les fenêtres pas encore habillées de stores. Les flocons, pas épais, mais qui tombaient drus. A 7 heures et demie, Petit Brun est venu nous prévenir : il avait neigé... Pas autant que sur la photo de l'an dernier...( j'ai complètement oublié d'en faire hier), mais ça donnait à peu près pareil. Petit Châtain répétait, émerveillé : "C'est la neige de Noël", mais ils ont été déçus quand il s'est avéré que la couche (moins de 2 cm, à peine de quoi saupoudrer le jardin) ne suffirait pas pour faire un bonhomme de neige.

Nous devions aller déjeuner à Paris et n'ayant jamais encore testé le minibus automatique sur neige, nous sommes sortis avec précaution du jardin (aucun problème) et dans la petite rue. Arrivés sur le croisement, déception et soulagement : la chaussée était tout à fait praticable et la neige bien fondue, cela roulait même mieux qu'à l'ordinaire, le Parisien ayant peur de la conduite sur neige... Sur les trottoirs, les enfants s'appliquaient à ne marcher que dans les rares plaques encore entières, et tout cela avait un avant-goût de vacances, les après-skis, le crissement de la neige sous les pieds...

Ce soir, quand je suis allée chercher Petit Brun au centre de loisirs, il était trop content de me dire que les moyens avaient été les premiers à profiter de la cour enneigée, avant même les grands, ses moufles étaient bien évidemment trempées. Il se demandait si le Père Noël était repassé à la maison... (parce que donc neige=Noël)... Cette première neige a un goût de trop peu par ici... Mais au pire, on se consolera dans 10 jours dans les montagnes suisses !

Commenter cet article