Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Pouxpouxpidou

7 Avril 2011, 21:09pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

J'ai cru qu'on allait y échapper. Mais il faut s'y résoudre : Petit Brun, comme ses deux parents, est une tête à poux. Cette année, il n'a hérité de locataires qu'au printemps : six mois de gagné (mais on ne peut pas tout cumuler, la lutte contre l'eczéma nous a grandement occupés !) C'est en attendant que le Capitaine vienne nous ouvrir la porte hier, que j'ai découvert, à la faveur d'un câlin, des petites choses brunes collées dans ses cheveux...
L'affiche épinglée à la porte de la classe, les arrivées honteuses des parents ("je ne comprends pas, je les surveille et même nous, nous en avons attrapé"), les remarques zen de Nathalie, la maîtresse ("Pfou ! Des poux, j'en attrape tous les ans !" Et de citer une marque particulièrement efficace mais également très nocive).

Quand, l'année dernière, lors d'un week-end à Toulouse, Tante Ma'ie découvrit une colonie de poux qui s'ébattaient dans les cheveux de Petit Brun (et dans les nôtres. Petit Châtain y avait échappé), nous avions trouvé un shampoing à base de coco (qui étouffe les poux dans une sorte de colle), qui, conjugué au passage du peigne tous les soirs et aux huiles essentielles de lavande et d'arbre à thé, avait vite éliminé les squatteurs.

Là, Grand-maman et le si sensible Petit Brun (qui ne présente plus aucune plaque d'urticaire, Dieu merci) ont dégoté chez Maturalia un shampoing biobio antipoux. Et surtout hyper gras. Du genre qui nécessite 10 rinçages pour obtenir un cheveu un minimum propre. Ce qui fait que j'ai laissé ce matin deux gars aux cheveux gras gras gras (Fatiha accueilli le pouilleux putatif d'un : "normalement, quand ils ont des poux, je ne les prends pas". Je me suis retenue de dire qu'au prix où on la paye, elle prendrait Ambroise avec ou sans locataire ! J'ai indiqué que lui n'en avait pas, qu'on le traitait quand même, et qu'après les vacances, le danger sanitaire serait normalement circonscrit). A tel point que Nathalie a cru que Petit Brun avait du gel dans les cheveux... ou qu'ils étaient encore mouillés...

 Pourvu que le traitement biobio soit efficace... Pour des raisons mondaines, le Capitaine et moi-même nous graisserons les cheveux samedi soir afin de ne pas flinguer les photos du mariage civil auquel nous sommes conviés le matin. On va finir par espérer qu'il pleuve très fort en Bretagne, qu'on soit obligés de rester au chaud dans la maison avec nos magnifiques cheveux gras, sans avoir à croiser âme qui vive !!

PS : pour ne pas heurter la sensibilité des lecteurs, pas de photos. La vue d'un pou en gros plan donne des démangeaisons immédiates !

Commenter cet article

Laeti 08/04/2011 10:49


En grande supportrice de l'industrie chimique, je me permets de suggérer Duo LP Pro pour venir à bout de Toufou le pou et de ses nombreux copains.