Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Pentecôte en pente douce

14 Juin 2011, 21:01pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

DSC04004.JPGDSC04015DSC04002DSC04021.JPGDSC04025.JPGTrois jours à la maison, j'aurais dû trouver le temps d'écrire. Et puis non. J'ai profité de ce pont pour faire principalement des lessives et du repassage (ben oui, je ne suis pas Mary Poppins, les habits ne se rangent pas tous seuls), perdant même le bénéfice d'une lessive quasi sèche lundi soir, quand des trombes sont tombées du ciel. Un dîner entre voisins vendredi, l'occasion de découvrir les potins du coin et de réaliser qu'on ne fait que passer dans le quartier pendant la semaine, toujours entre deux trains, à zapper le créneau de 16 h 30... Un petit tour au marché samedi voir s'il y avait des abricots pour refaire des confitures et trouver de la rhubarbe (las celle de Montesson, les 3 kilos restants, avaient déjà été razzié par une lève-tôt), un écossage de petits pois pour occuper les garçons pendant que le Capitaine lançait le barbecue. Des siestes (tout le monde le samedi, Petit Châtain en décalé), histoire de recharger les batteries, juste Petit Châtain et moi dimanche pendant que l'on repeignait la pièce du sous-sol. Trois bougies à souffler le samedi après-midi au pré Catelan (pas le restaurant gastronomique de Lenôtre hein, les pelouses du jardin autour) , et un Petit Brun qui se demandait s'il y avait encore des loups et des renards dans le bois de Boulogne. Des invités au dîner, au café. Une messe de la Pentecôte avec des premières communions et un Petit Brun qui bêlait à intervalles réguliers, spécialement pendant les temps de silence et d'une voix trop claire "je veux aller à la garderie", alors qu'il avait promis avant d'entrer d'être sage, nous avons été sauvés par les parents des petites filles modèles qui elles avaient des coloriages et ont accepté Petit Brun pour la fin de la messe. Lequel fut bien embêté de voir la petite voisine autorisée à grimper sur le manège installé devant l'église, parce que elle, elle avait été sage. Et promis aussitôt de l'être la semaine suivante...

Un dimanche soir où l'on est soulagé de savoir qu'il y a un lundi blanc derrière, donc une "grasse" matinée de plus, de quoi ranger un peu la chambre, faire le tri notamment des médicaments et installer la nouvelle étagère de la salle de bains, maintenant qu'on a plus qu'un demi-meuble MAIS des toilettes au premier. Le confort moderne, quoi. Un orage qui donne un coup de fouet à la pelouse, désormais presque verte. Et la perspective d'une semaine de quatre jours, bien trop courte.

A entendre les histoires apocalyptiques de retour de week-end de la Pentecôte samedi au goûter, on était bien contents de ne pas avoir bougé, s'autorisant même une virée sur le périph, direction le Val-de-Marne, pour fêter le retour de l'irlandaise lumbagotée et y trouver un magnifique plaid irlandais. Qui ne sera pas annexé par Petit Brun et Petit Châtain, prompts au rapt de tout ce qui doux, carré, pouvant faire office de couette, traîne, cape de super héros ou même bavoir géant quand on joue au restaurant...

Commenter cet article