Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

PAI, mon ennemi

10 Janvier 2011, 22:10pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

Après des mois de lutte contre l'eczéma de Petit brun, de nuits hâchées et de pyjamas tâchés de sang tellement les démangeaisons étaient fortes, nous sommes passés du côté obscur de la médecine. Du côté de la médecine douce, option homéopathie.

 

Jusque là, tout va bien. On prend rendez-vous avec Petit Brun, le docteur Lumière, après une auscultation sur fond de musique new age et après avoir passé une sorte de pomme de douche sur le corps de Petit Brun ("ne vous inquiétez pas, c'est de l'ozone") lie l'eczéma à des problèmes de foie, nous donne un protocole à suivre et quelques granules à prendre en dehors des repas (ce qui s'avère pas évident le matin au réveil).

Pendant un mois, dans la mesure du possible, clémentines et oranges, tout produit à base de lait de vache (ou de brebis ou de chèvre) nous éviterons. Jusque-là, tout va bien. Désireux que ça marche, nous devenons adeptes de la Vie Simple et autres Maturalia. Achetant au prix du caviar crèmes au calendula, purée d'amandes fraîches et bio, germes de blé, levure de bière... Réticent au début, Petit Brun finit par accepter ce nouveau régime, habilement dissimulé dans un porridge par le Capitaine.

Arrive la rentrée. Jusque-là, tout va bien. Désireuse que le suivi du régime se poursuive également aux repas de midi - Petit Brun va à la cantine tous les jours - je laisse un mot destiné à la maîtresse. Demandant d'éviter les produits laitiers ainsi que oranges et clémentines.

Et c'est que ça dérape. A la vue du mot, la maîtresse blêmit :" il va falloir déclencher un PAI".

Kes aco ? Une bonne idée, au départ. Un enfer à mettre en place. Parce que Petit Brun n'est pas allergique, mais doit juste éviter certains aliments. Et que s'il mange un yaourt, il fera pas d'oedème de Quincke. Mais j'obtempère et en attendant, le Capitaine se coltine de préparer des déjeuners pour Petit Brun à qui plus aucun repas de la cantine ne peut être servi.
Le remplissage dudit formulaire par le médecin me prend deux jours. Un jour pour le déposer, un jour pour le récupérer. En partant plus tôt du bureau pour arriver avant le départ de la secrétaire, à... 18 heures.

Jeudi, je ramène le PAI, espérant en finir avec la comédie des piques-niques à préparer. Que l'on paye en partie, pour le paiement des salaires des employés de la cantine. Vendredi, retour du maudit formulaire : "il nous faudrait un TAMPON du médecin" (et pourquoi pas les originaux de ses diplômes, pendant qu'on y est ?)

La prise en compte des allergies alimentaires des enfants, c'est bien. Causer autant d'emmerdements pour ne pas servir un yaourt  ou des clémentines (soit à tous les repas en ce moment) c'est cher payé la lutte contre les bobos de Petit Brun.

Mais je te validerai PAI, je te validerai !

 

Commenter cet article

batisss 14/01/2011 09:37


sinon il y a mamadou dans le 11°, il guérit les maladies, les genoux cagneux,fait venir le beau temps, t'aide à trouver l'ame soeur et fait démarrer les motos russes. véridique.

si tu veux je te file le numéro.