Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Les petits riens

24 Janvier 2011, 23:11pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

DSC02720.JPG

 

Arriver à passer un bon moment au cours d'un après-midi pas gai, et retrouver deux bonnes amies pas vues depuis une éternité. Avoir l'impression de refaire le chemin en arrière, en prenant le RER. Passer devant son ancienne fac sans s'arrêter et se retrouver à la station de la ville de notre lycée, 13 ans après. Savoir que si on arrivait à être toutes les trois là cet après-midi là pour entourer celle qui venait de perdre son papa beaucoup trop tôt, elles seraient là pour moi le jour où (et que ce soit le plus tard possible). Et parce que la vie reprend le dessus, monter des projets de week-ends amiénois. Constater le temps d'un café (si, on a réussi à en trouver à côté du cimetière. Entre le Shopi, un restau japonais et une pizzeria),  que c'était comme si on s'était quittées la veille. Et que ça fait du bien.

Partir en week-end avec Petit Brun et Petit Châtain, au meilleur de leur forme. Surtout Petit Brun, qui n'a jamais voulu dormir avec son frère et La Petite Fille. Et qui donc a dormi entre ses deux parents. Les deux nuits. En nous éjectant chacun à un bout du lit, en s'installant dans la largeur. On aurait dû le savoir, il avait déjà le même mode opératoire bébé. Réunissant à nous réveiller en trombe le dimanche matin par un "maman, il faut me changer", qui aurait dû nous mettre la puce à l'oreille : malgré le pot obligeamment fourni par nos hôtes, Petit Brun avait trempé le matelas. Et nos pyjamas à tous les trois. On vous recommande d'ailleurs le matelas double gonfable D... Qui se range dans un petit carton et est fourni avec une couette. Top !

Réchauffer l'hiver en échafaudant des projets de voyages à Carthagène des Indes, se dire qu'on va prendre les billets tout de suite, maintenant. Et puis, à la fin du repas, se dire qu'on appellera l'agence de voyages lundi. Se faire fraîchement recevoir par l'agence de voyage : "ouh, la Colombie, c'est cher et ça craint... Vous êtes obligés d'y aller ?" Se rappeler que c'est un ami, un vrai, qui se marie là-bas en août prochain. Alors, oui, on est obligés d'y aller. Commencer à envoyer des mails à l'autre bout de la Terre, alléchés par les photos de sable blanc et de mer turquoise. Rappeler au Capitaine qu'on a eu un tout petit voyage de noces en Méditerranée, parce qu'on était à peine sortis de nos études, et que depuis, on n'a plus jamais été plus au sud.

 

Garder le sourire même si le début de semaine est merdique au bureau et que Petit Brun s'est réveillé avec une conjonctivite. Ce qui veut dire gouttes pour désinfecter, collyre orange, gouttes dans le nez et lavage d'oreilles pour faire bonne mesure. Compter une demi-heure de cinéma pour s'acquitter de ce nouveau protocole. Penser à mettre le réveil en avance pour demain matin.

Commenter cet article

Laeti 25/01/2011 14:58


It's january dear... and it sucks!
T'as lu la note du quai d'Orsay sur la Colombie? Nan? Ben la lis pas! Pas la peine! De toute façon vous n'emmenez pas les enfants? :)
Le cas échéant, on dira à Belle-maman qu'on va, euuuh, à un mariage en Allemagne. Ouiii, 2 semaines, mais c'est très grand l'Allemagne!


lapetitemaisondanslabanlieue 25/01/2011 22:03



;-)