Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Les marmottes

22 Janvier 2013, 20:32pm

Publié par lapetitemaison

dodo.jpg

 

En décembre, j'avais mis les grosses nuits de Petit Brun et Petit Châtain sur le compte de la fatigue du trimestre, etc. Quinze jours de vacances de Noël plus tard (même trois semaines pour Petit Châtain, because la varicelle), force est de constater que ces petits garçons, cet hiver, sont des... marmottes.

A 20 h 30 (grand maximum) il n'y a plus personne. En avançant l'heure du dîner à 19 h 15, on les couche à  19 h 55 comme ce soir (quand tout se passe comme dans un magazine sur papier glacé, avec enfants sages et coopératifs, qui obéissent sans que je répète les choses 10 000 fois sur un ton de moins en moins aimable, qui rangent leurs chambres, se lavent les dents et sont OK pour ne lire qu'un seul livre, sans que l'on ne doive ouvrir des négociations du type processus de paix israélo-palestinien).

20 minutes plus tard, Petit Brun, qui ne fait plus de sieste à l'école, dort déjà du sommeil du juste. Son frère tombe généralement dans les bras de Morphée dix minutes plus tard (alors que de septembre à décembre, sieste de l'après-midi oblige, il jouait peinard dans son lit jusqu'à 21 h 45 facile. Voire même attendait que l'on se couche - et j'étais tellement en forme que j'étais souvent au lit dès 21 h 15).

Mais le pire, c'est le matin. Jusqu'à présent, Petit Brun se levait en entendant son père prendre sa douche et descendait petit-déjeuner vers 7 h 30, totalement éveillé (à savoir qu'il bavardait déjà à bâtons rompus). Son frère suivait un peu plus tard. Maintenant, à 7 h 50, aucun signe de vie ne parvient de leur chambre. Il faut dix minutes de négociations ardues (voire carrément le recours – barbare – au retrait de la couette) pour leur laisser le temps de prendre leur petit-déjeuner tranquilles et ne pas les envoyer à l'école le ventre vide.

Et encore, on a toujours le recours, face aux "je suis fatigué", "j'ai mal dormi", "j'arrivais pas à trouver le sommeil" (je ne sais pas d'où Petit Brun tire cette expression) de pouvoir dire : "mercredi, il n'y a pas école, tu pourras dormir plus longtemps". Et de fait, comme Grand-maman vient en renfort et qu'ils ne vont pas au centre de loisirs, ils peuvent dormir jusqu'à 9 heures (comme la semaine dernière). Et faire, pour Petit Châtain toutes les semaines, pour Petit Brun de temps en temps bien qu'il prétende le contraire, une sieste récupératrice l'après-midi. Parfois j'ai même des SMS de Grand-maman demandant s'il faut les réveiller à 17 heures...

Mais comment fera-t-on l'année prochaine, si l'école passe à la semaine de 4,5 jours ? Qu'il faudra en plus les lever le mercredi matin ? (et courir pour le petit déj, etc)

Le bon côté des choses, c'est que ça marche aussi le week-end, l'endormissement éclair (encore plus s'il n'y a pas eu de sieste, mais le dîner est généralement un mauvais moment à passer tellement tout le monde est sur les nerfs). On a alors droit à des presque grasses matinées, dont on profite à fond. Dans deux mois, les nuits seront hâchées et la petite sœur sortira peut-être ses frères de leurs lits malgré eux le matin...

Commenter cet article

Grandmaman 22/01/2013 21:26

Moi aussi mardi dernier panne de réveil ! C'est
L'hibernation , la neige tout quoi

tatagogo 22/01/2013 21:16

Moralité ce sont des ours ! Ils hibernent ;-) Ici la sirène se couche un peu plus tard et dévore le soir alors qu'à midi c'est la guerre et qu'une fois sur deux c'est au lit sans déjeuner ... Par
contre on taira les heures hallucinantes auxquelles nous nous sommes réveillés la semaine dernière pour cause de vacances du marin... 9h30, 9h45, 10h20 fut le record... la honte quoi ! Bref du coup
les jours de crèche quand il faut la réveiller à 7h45 elle se remet la tête dans son hippo genre qui me parle ?