Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Le roi du week-end

27 Février 2011, 20:45pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

DSC02909.JPG

c'était Petit Châtain, qui soufflait ses deux bougies. Un week-end de bouffe, gastronomique, des bougies soufflées deux fois, en petit comité samedi midi. L'occasion de vérifier une fois de plus l'importance de la nourriture dans la vie de Petit Châtain. Il n'était absolument pas intéressé par les paquets à ouvrir - sur lesquels Petit Brun louchait-, notamment le gros paquet ramené de chez la nounou, qui s'est avéré être une super pêche à la ligne.  Depuis, on est censé manger du poisson à tous les repas. Et n'avait qu'une peur : qu'on lui ôte sa part du gâteau. E

En mauvais parents, avec le Capitaine, nous n'avions pas prévu de cadeau - à notre décharge, la semaine avait été dense en mauvais rebondissements au bureau. Nous avons profité d'une expédition de longue date pour nous racheter, l'un occupant Petit Châtain pendant que nous choississions les cadeaux avec Petit Brun, qui avait un peu de mal à comprendre pourquoi ce n'était pas AUSSI son anniversaire. Avant cela, grand moment de honte pour l'essayage des tenues d'enfants d'honneur pour le mariage de leur oncle. Les deux n'étaient intéressés que par les Legos du coin jouets et n'avaient absolument pas l'intention de jouer les mannequins... Jusqu'à tenter des échappées en bodies-couches pour Petit Châtain, histoire d'échapper à la corvée. Mais a priori, ils seront beaux comme des cœurs le jour J, ouf. Ce qui amena Petit Brun à cette réflexion profonde : mais pourquoi n'ont-ils pas été invités au mariage de leurs parents ? Oui, pourquoi ?

Dimanche, re-bougies, re-gâtraux, en comité élargi : arrières-grands-parents, grands-parents, grand-tante et grand-oncle oncles et tantes (ceux qui étaient là et pas dans un Eurostar, un TGV ou dans le grand sud)... Le roi de la fête s'était enfin endormi vers 3 h 30 (son frère ayant décidé de boycotter la sieste et faire un maximum de bruit pile devant sa porte, malin), on a patienté jusqu'à son réveil pour déclarer les festivités ouvertes. Mal réveillé, Petit Châtain n'a pas quitté les bras du Capitaine, jusqu'à temps de découvrir un Popi et une girafe sauteuse rouge du plus bel effet. Là, c'était parti, débauche de jus de pomme et de gâteau, avant de suivre Petit Brun et "Rançois" dans le jardin, pendant que les grands profitaient du calme relatif pour prendre le thé. Avant d'être appelés à grands cris par Petit Brun qui avait été décidé de planter sur le champ les sapins nains, transfuges de la crèche de St Cloud, apportés par AGM. Samedi prochain, c'est opération Pouces verts dans le jardin de la petite maison...

Commenter cet article

Laeti 28/02/2011 15:04


Moi aussi je connais beaucoup de gens qui n'ont pas été invités au mariage de leurs parents, et je suis bien d'accord avec Petit Brun, c'est très choquant!