Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

La fausse bonne idée du brunch avec les enfants

16 Janvier 2011, 22:04pm

Publié par lapetitemaisondanslabanlieue.over-blog.com

 

DSC02723.JPG

 

 

 

"Si vous veniez pour un brunch avec A et M ? Ce serait super, ils pourraient jouer avec Petit Brun et Petit Châtain, on pourrait les voir un peu" (et on profiterait aussi de vous les amis !) Car A... et M ont 5 et 2,5 ans, soit à peu près les âges de nos enfants. Quatre garçons ensemble, c'est super, ils vont pouvoir jouer tout seuls, même pas besoin de les occuper.

Tu parles, Charles. Le brunch avec les enfants, c'est le moyen le plus sûr d'avoir des conversations super décousues, entrecoupées de moments d'autorité : "Petit Brun, ne t'essuie pas dans la manche de ton pull" (merci l'école), "A... tu viendras t'asseoir quand tu seras calmé", chacun essayant ses recettes perso pour essayer de bruncher dans le calme et la décontraction, comme c'est normalement l'idée de ces repas moins formels qu'un déjeuner dominical.

Tu parles, Charles. On a bien tenté d'envoyer Petit Brun (les joues rouges d'excitation à l'idée de jouer avec A..., les yeux pétillant de malice à l'idée de toutes bêtises qu'ils pourraient faire ensemble), jouer dehors avec A... Car la porte de la maison n'a pas de poignée extérieure, ce qui est très pratique pour gagner cinq minutes de tranquillité en ne gardant que les deux cadets, qui, en comparaison de leurs aînés, semblent être des anges descendus du ciel. Erreur fatale.

Pendant qu'on avait le dos tourné, Petit Brun et A... n'ont rien trouvé de mieux que de tapisser l'escalier qui descend de la cuisine de cailloux. Et de les balancer, ainsi que les petites pelles en plastique, sur le toit de l'atelier. Si les petites pelles en plastique ont été facilement récupérées, le Capitaine se réjouit à l'avance de devoir ramasser les graviers à la pince à épiler sous peine de boucher la gouttière de l'appentis.

Une fois Petit Châtain exilé pour la sieste (malgré ses protestations véhémentes), on a sorti les transats pour inaugurer le premier café de l'année dans le jardin. Le soleil torride révèle sur la photo la qualité de l'eau de banlieue : quelque peu calcaire... En se disant que, si l'on était dehors, les garçons joueraient tranquillement pendant qu'on savourerait une tasse de café en les surveillant du coin de l'œil.

Tu parles, Charles. Non seulement, les trois monstres ont ratissé la boîte de gaufrettes ou ce qu'il en restait, prélevant au passage un peu de café pour faire des canards (Petit Brun en demande un dès qu'on prononce le mot café dans la conversation, cet enfant est déjà accro). Mais se sont disputés LA moto en plastique vert (apportée à Petit Châtain par le Père Noël, mais on ne peut pas dire qu'il puisse beaucoup en profiter), que l'on aperçoit en arrière-plan sur la photo. Obligeant les pères à distraire les deux plus grands en faisant des tours de charette dans la carriole attachée au vélo du Capitaine. Et ont fini par réclamer de jouer dans la chambre où Petit Châtain faisait la sieste, parce que dans le jardin, on ne peut rien faire (sic). Ou de regarder un DVV "celui avec le chat moir et blanc devant", aka Titi et Grosminet.

La prochaine fois, on brunchera plus tard dans l'année. En mai, par exemple. On mettra les petits directement sur l'herbe, en maillot de bain, comme ça ils pourront se salir. Et comme on aura récupéré trois autres motos en plastique, ils seront chacun sur la leur. Ou sinon, venez prendre l'apéro : on les vissera devant un "DVV", et à 21 heures, hop ! au lit !
Et on pourra enfin parler entre grands. Tranquilles.

Commenter cet article

Laeti 17/01/2011 11:35


Mmh, je le sentais venir gros comme une maison que brunch+4 petits=mauvais ménage!