Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Entre pluie et soleil

7 Octobre 2012, 19:33pm

Publié par lapetitemaison

bouquetCJ.jpg
Un mariage sous la pluie samedi, un goûter d'au-revoir dimanche : le week-end fut festif. Il a commencé par une opération chaussures d'hiver pour ces messieurs, qui avaient usé jusqu'à la corde leurs Converse d'été. J'ai cédé aux injonctions de la maîtresse pour les chaussures faciles à mettre, plus de lacets en semaine, mais le week-end oui (ça fait quand même de plus jolies chaussures), et donc des chaussures à scratch pouvant être facilement les jours de parcours sportif (trois jours sur quatre d'école). Opération menée en une demi-heure, d'où nous sommes ressortis avec les ballons règlementaires. Il nous restait largement  le temps de déjeuner chez Mané, de passer devant un éventuel futur appartement, d'aller chercher des plats chez le japonais en bas de chez elle. Petit Brun, qui ne pensait qu'à regarder la télé, n'a rien mangé du tout, mais le riz et les brochettes de viande et de saumon ont bien plu à Petit Châtain.

A 13 heures, nous sommes partis récupérer Sébouille pour nous rendre au mariage de Jérôme et Chrissy, dans l'Oise. Notre premier mariage franco-américain, après une série de mariages franco-slovaque, franco-allemand, franco-espagnol, franco-colombien...

La pluie s'est mise à tomber en sortant de Paris et ne s'est arrêtée que le lendemain. Et par moments, c'était même des torrents d'eau. Ce qui n'a pas empêché nos tourtereaux de se dire "oui", mais a un peu gâché la sortie de la mairie. La cérémonie d'échanges des vœux n'a pu avoir lieu dans le parc du château, devant la jolie fontaine, mais a été repliée à l'intérieur. Nous avons quand même fait une photo de groupe sous la pluie devant le joli château où avait lieu la réception. Le rez-de-chaussée du château 18e, heureusement composé de plusieurs petits salons, a permis de ne pas avoir l'impression de rester enfermés dans la même salle.
Un mariage franco-américain, c'est des discours dans les deux langues, pas forcément tous traduits, des orateurs qui prennent la parole sans notes, une première danse des mariés au milieu du repas, puis entre le fromage et le dessert, la mariée et son père, le marié et sa mère, et toute la noce pendant trois-quart d'heures avant l'arrivée du gâteau. C'est des tables avec des bouquets exquis (dont un qui nous a été donné et qui orne désormais notre cheminée), et des petits cadeaux pour les invités : gel douche ou lait pour le corps pour les dames, petit flacon de calvados (après une étude poussée) pour ces messieurs.

A minuit j'ai capitulé et le Capitaine m'a ramenée à l'hôtel avant de revenir à la soirée dont il n'est rentré qu'à 4 heures du matin. Nous sommes rentrés tranquillement le lendemain, arrivés à la maison à midi, puis le Capitaine a raccompagné Sébouille et récupéré les petits. Pour le goûter, nous étions attendus chez Mamie et le petit Grand-père pour le goûter de départ de Lémence en Australie, comme jeune fille au pair dans une famille anglaise Ricoré et blonde. Avec néanmoins un labrador, Daisy, à promener.
Difficile de croire qu'elle sera au bout du monde pendant une année entière, avec 10 heures de décalage horaire. Il va falloir vraiment trouver une caméra qui fonctionne pour skype...

Commenter cet article