Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Un nouvel an allemand

3 Janvier 2017, 22:15pm

Publié par lapetitemaison

Un nouvel an allemand

On s'était décidés. Quitte à passer la semaine entre Noël et Nouvel An sur les routes, entre le golfe de Quiberon et la Loire, autant profiter de ce lundi accordé par l'éducation nationale aux écoliers pour passer le réveillon en Allemagne, chez nos amis Henri et Katrin, que nous n'avions pas vu depuis beaucoup trop longtemps.

Nous avions eu des envies de Germanie à la Toussaint, mais nos amis avaient été prendre le soleil à Majorque : ce sera donc pour le 31, que nous arriverons sur les rives du Main, en ayant coupé la route depuis la Rinissé à Verdun (et on a même pas fait exprès).

Verdun, où je pensais au moins emmener les enfants à Douaumont : las, tout est fermé entre Noël et Jour de l'An (bon, ouvert de 14 h à 17 h, mais nous avions encore trois heures de route devant nous). Nous nous sommes rabattus sur les villages détruits, avec un arrêt très bref compte tenu du froid à la chapelle Notre-Dame de l'Europe à Fleury-devant-Douaumont.

Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand

Même 100 ans après, l'endroit impressionne et les garçons auraient bien aimé pousser plus loin l'exploration. Nous y reviendrons, promis, mais en organisant mieux les choses (et en poussant derrière les remparts derrière lesquels se blottit la vieille ville, en bord de Meuse).

300 kilomètres et trois heures plus tard, nous voici donc arrivés, après avoir passé la frontière à Sarrebrück dans de bien meilleures conditions que la veille = conduire dans un brouillard épais pendant près de 5 heures.

Nous passons la dernière après-midi de l'année au square, où Nimbus et Colombine découvrent les bienfaits des chaufferettes, ce qui fait qu'ils ne voulaient plus quitter les super installations alors que nous, les adultes mal chauffés, commencions vraiment à avoir froid (malgré les recommandations de nos amis nous avions oublié de prendre nos après-skis), puis à prendre un chocolat chaud en attendant que les choses sérieuses commencent, une fois la sizaine des enfants couchés.

Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand

A 23 h 30, nous sommes allés prendre le dessert chez des voisins (en laissant un smartphone-babyphone pour vérifier que les enfants continuent de dormir), qui proposaient que nous allions voir le feu d'artifice de leur terrasse. Car c'est une particularité du réveillon en Allemagne : tout le monde tire ses propres fusées de feu d'artifice, dans son jardin, devant sa maison, les mêmes fusées que celles qui sont utilisées (avec plus d'adresse il faut le dire) lors des feux artifices hexagonaux, le 14 juillet ou le 15 août.

Et, effectivement, à minuit, c'est un crépitement ininterrompu de fusées qui illuminent le ciel : malheureusement le brouillard et les fumées des fusées ne nous permettent pas de le voir très bien, mais cela fuse de tous les côtés et bien plus longtemps que lors d'un feu d'artifice municipal... Et sans trop de dégâts, visiblement ! En revanche, le lendemain, en nous promenant au bord du Main à Francfort même, nous verrons tout le long du quai les vestiges des fusées...

Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand

Car à Francfort, le premier janvier, tout est fermé également : si c'est la bonne date pour profiter de nos amis, ce n'est pas la bonne pour faire du tourisme... Le marché de Noël (où j'espérais trouver des décorations et des biscuits de Noël) a fermé le 23 décembre... Nous allons tout de même explorer l'hyper centre de Francfort, visiter la cathédrale gothique (bien chauffée, reconstruite après la guerre, abritant de magnifiques retables) déjeuner sur la place du Römer (où a été installé le sapin de Noël le plus grand que j'ai jamais vu), sans goûter le cidre local, très mauvais de l'avis de nos hôtes, puis rejoindre la Liebieghaus pour voir l'exposition "Heilige Nacht", retraçant l'histoire de Noël et de ses représentations, ce qui a évidemment plu aux enfants : pas de problème de langue !

Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand
Un nouvel an allemand

Pour notre dernière soirée, Katrin nous a fait découvrir la tradition allemande du Bleigießen. Chacun choisit une forme en métal : un cochon, un éléphant, un champignon (porte-bonheur), une bouteille de champagne, une couronne, etc. Puis on la fait fondre sur une cuillère plate (au-dessus d'une bougie par exemple), avant de lancer le métal fondu dans une casserole d'eau.

En entrant dans l'eau, le métal fondu donne une forme... Qui peut rappeler un animal ou un objet, et cela donne une prédiction pour l'année nouvelle. Si j'en crois le dragon qui est apparu dans la casserole, en 2017, je dois dépasser mes limites. Cela ne change pas de d'habitude ! Je vous souhaite, vous aussi, amis lecteurs, de trouver en vous votre dragon pour dépasser vos limites, triompher des petits cailloux sur votre route, en sachant profiter des moments de bonheur !

 

Commenter cet article

COMPARABANQUES 24/02/2017 06:16

Merci pour votre article