Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

La santé par l'assiette

3 Octobre 2016, 20:48pm

Publié par lapetitemaison

Un poke bowl comme à Hawaï : c'est délicieux (et healthy), tu verras.

Un poke bowl comme à Hawaï : c'est délicieux (et healthy), tu verras.

Un mois. Cela fait un mois et il m'en reste encore un à tirer. Un mois sans gluten, sans œuf (enfin, surtout le blanc), sans lactose et sans sucre.
"Ouais, c'est vachement à la mode, de ne plus bouffer de gluten ni de sucre", tu te dis, lecteur (avec semi-bienveillance). Tu n'as pas tort. Neuf mois plus tôt, j'aurais moi aussi ricané.

Sauf que. Depuis janvier (et même ce funeste 13 novembre, mais je mettais ma grosse fatigue de fin d'année sur le coup des évènements, de la vieillerie aussi - faire des nuits blanches, franchement), j'étais drôlement fatiguée. Et vite irritable. Et, malgré des siestes quotidiennes le week-end, aussi longues que celles de Colombine (de 14 h à 17 h), cela ne passait pas. Je grossissais, également. Cinq kilos en plus en six mois.

En déjeunant avec une amie à qui l'on a découvert en janvier des problèmes de thyroïde, je me suis mise à gamberger : Et si c'était ça ? Au fond, personne n'avait vraiment vérifié ma thyroïde, à part un vague palper tous les trois ans à la médecine du travail (qui me soupçonne d'être bretonne à cause du prénom d'Asparagus, aucun lien, mais passons) et un contrôle de la THS lors de ma dernière prise de sang (qui doit remonter à la naissance de Colombine ou presque).

C'est la providentielle Monique-la-masseuse du bureau, quand j'ai enfin été en CDI et que j'ai pu bénéficier de ses services, qui m'a inquiétée un peu plus ("vous avez tous les symptômes d'une hypothyroïdie : fatigue, gonflements, perte de cheveux - depuis toujours ou presque -, mauvais taux de fer") . Et enjoint de faire une prise de sang.

Mes médecins habituels, eux, mettaient ça sur le compte de mon mode de vie (délirant) : "Vous avez trois enfants, vous travaillez à plein temps, ne vous étonnez pas d'être fatiguée. Et puis avec tout ce qui se passe en ce moment…" Le médecin du travail (sans doute insomniaque) m'a même sermonné : "Vous trouvez que vous dormez trop ? Mais réjouissez-vous ! Il y a tant de gens qui ne dorment pas !"

Bref, dans l'hypothèse de la renégociation de notre prêt immobilier pour la petite maison, j'ai dû demander un certificat de bonne santé à mon généraliste. Et arracher une ordonnance pour une prise de sang.

Et, munie des résultats, je suis allée voir le docteur V., mésothérapeute (et surtout médecin généraliste), sur les bons conseils de Monique-la-masseuse (qui est aussi coach de bien-être). Elle a regardé mes analyses, a trouvé que le taux de fer était bas, et m'a vaguement palpé le ventre. "Votre intestin est paresseux, c'est normal que vous ne fixiez pas le fer", a-t-elle déclaré, avant de m'envoyer faire d'autres analyses, des tests d'intolérances alimentaires (une voie jamais vraiment explorée jusque-là). Cela m'a coûté un bras (car la médecine préventive n'est pas prise en charge par la Sécurité sociale, c'est du confort, le préventif).

Mais, six semaines plus tard, j'ai eu les résultats (mi-juillet), et fin août, je voyais le docteur Vasseur. Il en ressortait que je présentais une intolérance au gluten, au blanc d'œuf, aux amandes (adieu financiers, pâte d'amande et co), aux noisettes, au kola (adieu, Coca cola), que j'étais presque limite sur le céleri ( ?)

J'avais été prévenue en juin : je savais que le régime serait dur à la rentrée. Et en effet : plus de gluten (donc plus de pain, viennoiseries, pâtes, feuilletés, bière et sauce soja), plus de lait de vache (beurre, lait, crème, fromages), plus de sucre (donc plus de sucre, de miel, de desserts, d'alcool, de vin…), et plus de blancs d'œuf bien sûr. J'ai obtenu la permission de deux expressos (parce que l'alcool, ok, mais plus de café DU TOUT ???) par jour. Et du chocolat à 80 %.

Dit comme ça, on frôle le purgatoire. Allez, la prochaine fois, je te fais un bilan à mi-parcours. E

Commenter cet article

tata gogo 03/10/2016 23:09

Comment ça 5 kilos en six mois ?!! ca se voit pas du tout rassures toi, bon courage tu me diras pour le bapteme de S ce qu'on peut te prévoir parce que déjà que j'ai une imagination zero pour la cuisine alors là ;-) bon courage en tout cas pour le casse tête des menus, mais tu pourras remanger des oeufs quand même ? c'est vraiment le truc le plus dur je trouve biz