Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Ma vie en vert/1

11 Décembre 2015, 21:01pm

Publié par lapetitemaison

Ma vie en vert/1

Héhé, non, tu n'échapperas pas au billet pseudo Cop21 ! En realité, un sujet sur lequel nous travaillons de longue haleine dans notre petite maison, avec des avancées, des reculs, cahin caha, mais plutôt vers le verdissement quand même.

- On trie nos poubelles, bien sûr. On le faisait à Paris, même quand il n'y avait pas de poubelles jaunes dans notre immeuble, parce qu'il n'y avait pas la place pour deux poubelles dans les parties communes et plus de cour, puisque la copropriété l'avait vendue au magasin du rez-de chaussée pour qu'il s'agrandisse. On les mettait dans les poubelles jaunes de l'école d'à-côté.

Arrivés en banlieue, bénéficiant d'un jardin, le Capitaine a vite construit un composteur maison (avec des palettes de récup). Nous y mettons presque tout ce qui est végétal, mais pas les déchets du jardin, sinon on n'en sortirait plus, étant donné la superficie relativement modeste dudit jardin. Et surtout pas les restes de viande et de poisson... Ça sent beaucoup trop mauvais. Nous l'avons vidé totalement au bout de cinq ans et utilisé dans le jardin (mais il faut toujours le coupler à du terreau pour des plantations), et surtout pour aider nos voisins à reboucher les cratères laissés par les arbres qu'ils avaient désouchés ! Du coup, même en passant à 5 à la maison, on a gardé notre petite poubelle parisienne de notre premier appart, un petit 20 L... On doit faire 2 à 3 poubelles par semaine, ce qui est encore beaucoup, mais la grande poubelle marron ne sort qu'une fois par semaine. En revanche, la jaune est chargée ras-la-gueule tous les mercredis...

Et pour le reste, on fait au mieux : le Capitaine est chargé de rapporter les piles au collecteur de piles à la Défonce, tous les mardi soir, on sort ce qui doit aller aux encombrants (et on ramasse des trucs au passage, que l'on rapporte parfois sur le trottoir le mardi d'après). Les vêtements usés partent au Relais, ceux en meilleur état à des associations. Je prends le pli de revendre sur le bon coin plutôt que de stocker "au cas où" (notre lit de bébé, maintenant que Colombine a récupéré le lit de Nimbus. Qui a récupéré le vieux lit du Capitaine).

- La lessive est maison. Généralement, quand je dis ça, tout le monde tombe dans les pommes. Mais comme je ne cuisine pas (héhé), j'ai le temps de faire la lessive (généralement quand le Capitaine mitonne un truc et râle parce que je monopolise le verre doseur).

En 2008, quand la crise a commencé, je n'ai plus trouvé au supermarché la lessive bio que j'achetais alors. Elle était en rupture de stock, tout le rayon d'ailleurs. J'ai appris après que les producteurs de lessive avaient décidé d'écouler leurs stocks avant de se remettre à produire. Chance, cette semaine-là (et je crois bien que c'est l'une des rares fois que j'ai lu quelque chose d'intelligent dans ELLE), il y avait un article style "Nettoyer sans polluer". Avec la recette de la lessive dedans.

La voici sous vos yeux ébahis :

Gardez un bidon de lessive lambda. Prenez du bon savon de Marseille, du vrai (le mien, je le trouve dans un magasin bio qui commence par N et finit par A. Il se dissout mieux dans l'eau et en plus c'est local. Ou en tout cas, pas fabriqué far far away, car il n'y pas d'AOC sur le savon de Marseille, sachez-le). Dans un litre d'eau (du robinet) que vous aurez fait bouillir, dissolvez vingt grammes de savon (d'où l'intérêt du verre mesureur). Mélangez pour que ça fonde bien. Attendez que le savon se fige. Avant utilisation, secouez bien fort le bidon : voilà, vous avez de la lessive liquide. Remplacez tant que vous y êtes l'adoucissant par du vinaigre blanc : votre machine à laver ne s'entartrera plus. Le bidon de 3 L nous durait trois semaines à 4, mais à 5, ça va plus vite... A tel point que je songe à me préparer un bidon d'avance. NB : la lessive "prend" moins vite en été. A méditer pour ne pas être à court. On peut ajouter une cuillère de bicarbonate de soude dans le tambour, mais j'ai arrêté, parce que cela laissait des traces blanches sur le linge coloré.

En 2013, pour Noël, j'offrais au Capitaine un "bon pour", mais je trouvais un peu mesquin de ne mettre qu'une enveloppe sous le sapin (d'autant que dans ces cas-là, lui a prévu quelque chose en plus). Je lui ai donc mis l'enveloppe dans un livre, Zéro déchet, de Béa Johnson. Et là, révélation, grosse claque dans la gueule. On était très, très loin du compte. Mais j'y reviendrais.

Commenter cet article

la voisine 14/12/2015 21:59

on va finir par faire nos lessives ensemble le soir au coin du feu :)
Je rajoute dans la mienne des huiles essentielles de je sais-plus-quoi pour le côté "sent bon" et désinfectant.
Et point de vue produits ménagers ?
Je fais aussi le déo maison si tu veux!
Merci encore pour le compost, on voit bien maintenant que la passiflore pousse 10 fois plus vite !

Allez, le but ? Faire de notre allée une éco-allée ?

tatagogo 14/12/2015 11:39

Très bon article comme toujours ! Mais attention la lessive home made c'est dangereux, il ne faut pas la laisser trainer à portée de main on pourrait la confondre avec une montagne de fromage râpé !

Et tu oublie de parler des cotons biobio ;-)

PPS 11/12/2015 23:01

Merci pour la recette de lessive :)

Laetitia 11/12/2015 22:50

Biobio, va!