Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Et toi, tu lis quoi ?#Premier trimestre

1 Avril 2015, 20:28pm

Publié par lapetitemaison

Et toi, tu lis quoi ?#Premier trimestre

Quatre livres en trois mois, je ne suis pas très fière de moi. La vérité, c'est que j'en ai lu un peu plus, et certains parfois bien mauvais et dont je ne parlerai pas ici. L'excuse en or aussi, c'est que le rayon adulte de ma bibliothèque de quartier est en travaux (et que c'est mon fournisseur officiel, cette histoire d'inondation autorisant à un prêt sur la très très longue durée ne m'aide pas du tout !) Vous rappelez-vous la fameuse liste du Défi lecture ?

Elle m'a donné l'occasion de voir que je lisais toujours (ou presque) le même type de livres : des biographies, des traductions (souvent anglo-saxonnes, il faut bien le dire), et généralement écrits par des femmes. Bon. Sachant aussi, comme me l'avait fait finement remarquer ma soeur, que ces critères peuvent être remplis en une seule fois.

J'en ai sélectionné quatre.

Un livre tiré d'une histoire vraie/Appelez la sage-femme
C'est le livre de souvenirs de Jennifer Worth, jeune infirmière partie achever sa formation de sage-femme dans les docks de l'East End londonien dans les années 1950. C'est le livre sur lequel s'est basée la série de la BBC, Call the midwife.
Je ne regrette pas du tout d'avoir commencé par le livre puis d'avoir attaqué la série. D'abord parce que Jennifer Worth a une vraie plume, elle retranscrit des souvenirs, des émotions (fortes très souvent), toute une époque complètement disparue. Les docks bien sûr, les tenements surpeuplés, encombrés de fils à linge et... d'enfants, de bébés partout. Elle raconte aussi sa vie... au couvent de St Nonnatus, et avec les sœurs, elle qui ne croit pas en Dieu. Chaque chapitre raconte l'histoire d'une femme, d'une naissance et est en filigrane une histoire de l'obstétrique et de la gynécologie depuis le 19e siècle (parce qu'avant, en gros, soit ça passait soit la mère et/ou l'enfant y restaient). Captivant et enrichissant.
NB : la série est pas mal aussi, mais la force de l'écriture de Jennifer Worth m'a plus captivée que l'adaptation pourtant très fidèle.

Un livre traduit/L'île des oubliés (Victoria Hislop)
Celui-là a failli passer à la trappe mais c'était un livre traduit (de l'anglais), cela se passe en Crète dans les années 1930 en passant par Londres aujourd'hui. Il y a des beaux paysages, des secrets de famille, une colonie de lépreux. C'est tout le récit autour de cette colonie (qui a réellement existé), de ses habitants et de la vie quasi normale (hormis la maladie et son évolution fatale jusqu'à la mise au point d'un traitement) que j'ai trouvé vraiment passionnant. Les intrigues romanesques secondaires, l'écriture parfois trop mièvre m'ont un peu gonflée, mais sur la plage en été, je suis sûre que ce livre peut très bien passer, avec un peu de feta et un ouzo bien frais (pardon).

Un livre de plus de cent ans/Nord et Sud
A l'inverse de Appelez la sage-femme, j'ai d'abord découvert l'adaptation (toujours de la BBC) de ce bijou victorien, grâce à O., qui était venue avec une pile de DVD pour les regarder avec moi la semaine où je me remettais d'une vilaine infection attrapée en attendant Petit Brun. J'ai un souvenir un peu embué de cette série, mais j'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir les personnages. Et découvert surtout la prose alerte, très moderne d'Elizabeth Gaskell.
Publié en 1855 (j'étais large !), Nord et Sud a pour cadre une ville industrielle, Milton. Margareth Hale, l'héroïne, est la fille d'un pasteur qui a décidé de quitter son église (et donc sa cure). A Milton, il trouve un poste de professeur. La famille Hale quitte donc sa cure, le Sud agricole et paisible pour le Nord industriel et miséreux. Le roman est d'autant plus vivant qu'Elisabeth Gaskell elle-même a vécu à Manchester et rend compte des conflits sociaux opposant les ouvriers à leurs patrons, en développant leurs points de vue. Margareth prend en grippe cette classe de nouveaux riches sans éducation. L'un d'entre eux, John Thorton, est un élève de son père. Evidemment, il tombe amoureux d'elle. Evidemment, ils se tournent autour tout au long de livre, et au bout de nombreux quiproquos, finissent par s'avouer leurs sentiments. Du Jane Austen en plus punchy, sur fond de bouleversement industriel avec la montée en puissance des filatures, un peu de conflit social... Un livre à plusieurs niveaux de lecture et passionnant.

Une biographie/François Truffaut
Il se trouve que la seule excursion un peu culturelle que j'ai réussi à faire ce trimestre, entre démarches en tous genres et travail inopiné (ce dont je suis très contente), c'est l'expo François Truffaut à la Cinémathèque française, en profitant des deux jours de prolongation fin janvier. J'ai découvert et la Cinémathèque (dont la librairie est un piège parfait, la prochaine fois, retirez-moi ma CB avant que je n'y entre) et la vie, l'univers de François Truffaut, dont je connaissais très mal l'œuvre. Je me suis rendue compte que je n'avais vu que ses tous derniers films, même pas les 400 coups (c'est pas grave, je me suis offert l'intégrale des DVD. Un craquage cinéphile).
En Folio, cette biographie fait tout de même 760 pages (en enlevant les notes et l'index, héhé). Mais elle se lit comme un roman, avec des tranches de culture générale entre. C'est la vie de Truffaut, son oeuvre (chaque tournage ou presque s'est fait dans la douleur), la reconstitution d'une époque sur le plan littéraire, d'un Paris complètement disparu. J'ai été complètement happée, j'ai appris énormément de choses. Maintenant, il me reste à combler mes lacunes cinématograhiques...

Et vous ? Qu'avez-vous de lu de drôle, de triste, de grande claque dans la figure ? N'hésitez pas à participer en commentaires (sur le blog, je te vois, lecteur qui va me pourrir mon mur FB !)

Commenter cet article

Tâta gogo 02/04/2015 11:05

J'ai adore l'ile des oubliés !! Je vais me laisser tenter par appelez la sage femme, 4 livres sur le défi c'est déjà bien, moi j'en suis qu'a deux ! Bonne lecture ;-)