Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

En attendant la Toussaint

30 Septembre 2014, 09:29am

Publié par lapetitemaison

En attendant la Toussaint

Septembre touche à sa fin... L'occasion d'un petit bilan automnal ?

Petit Brun a une super maîtresse, il a l'air d'être content en classe et est prêt à tout pour décrocher la "gommette d'or" du cahier bien tenu. Il n'a pas été élu délégué de classe, malgré un programme tout à fait démago – des ballons de foot et un panier de basket pour les récrés – mais a quand même passé le second tour, pas mal pour un nouveau qui a loupé dix jours de classe ce mois-ci. Entre les filles qui se colorient les ongles avec le feutre d'ardoise rouge "pour faire comme du vernis" et les "croix rouges" pour bavardages ("au bout de trois, je suis exécuté de l'école"), sa classe ressemble beaucoup à celle du "Petit Nicolas"... Gros point noir : les réveils et un comportement qui oscille entre le gros bébé et le préado : "j'aime pas me lever [sauf le samedi et le dimanche à jouer aux Playmobil sur nos têtes dès 7 heures du matin], j'aime pas aller à l'école, etc, etc."

L'emmener à sa nouvelle école (à 3,8 km de chez nous, pas le bout du monde, mais bien 30 minutes de trajet créneau compris, surtout le matin. Je rêve de trajets "à vol d'oiseau"...) a nécessité une organisation en béton. En attendant qu'il soit assez grand pour prendre le bus, on partage une conduite avec une autre famille le matin et une autre maman le récupère le mercredi midi (heure à laquelle Petit Châtain termine lui aussi), parce que je n'ai toujours pas le don d'ubiquité, ce qui me désole, parce que cela serait très pratique.

Petit Châtain est tellement content d'être chez les grands qu'il se lève presque tout seul le matin. Comme son frère émerge à 7 h 15, il suit le mouvement, ce qui lui laisse presque 90 minutes pour petit-déjeuner. Les grands étant de dernier service à la cantine, ils n'ont qu'une demi-heure pour manger. Sachant que Petit Châtain mange "à deux à l'heure", je suis quasiment sûre qu'il ne mange rien, autant partir le ventre bien calé pour tenir la matinée. Petit Châtain a lui aussi une super maîtresse, adepte du cahier de vie : je n'ai pas fini de faire des devoirs le dimanche ! Cette année, les institutrices ont choisi de voyager dans le temps (l'an dernier c'était dans le monde, grâce à Loup). Un sablier est déjà parti à l'école...

Il n'a pas encore testé les ateliers des nouveaux rythmes scolaires dont l'application s'est faite dans la douleur. Pour résumer : en mars, changement de municipalité, nouvelle maquette des rythmes scolaires, soutenue par les équipes enseignantes du quartier. Parallèlement, changement complet de direction et d'équipe au centre de loisirs qui marche avec l'école maternelle, sans que les mauvais parents qui ne passent pas au centre ne soient tenus au courant dans le cahier de correspondance (comme moi, qui ne met pas Petit Châtain dès 7 h 30 le matin et qui ne passe plus le soir, puisque Cherry, notre baby-sitter prend le relais). L'école, c'est l'école, le centre de loisirs, c'est le centre de loisirs. Ne pas oublier par dessus un conflit social interne à la mairie (des primes malheureusement attribuées aux mauvaises catégories de personnels...). Vous obtenez trois vendredis foireux, sans crèche et vendredis après-midi libres pour les plus grands. Du coup, vendredi, il y a bien eu ateliers, mais nous avions pris la poudre d'escampette pour aller déjeuner avec la marraine de Petit Châtain. Et d'ailleurs, je ne sais toujours pas ce qu'il va faire : arts plastiques, théâtre ou gym ?

Colombine marche sur ses deux pieds depuis début septembre (après des petites séries de pas distillées tout au long du mois d'août pour faire durer le suspense jusqu'au bout). Elle a une démarche de tortue, tête rentrée dans le cou, pas vacillants, mais ne vous y fiez pas : elle est capable de traverser toute la maison et de se retrouver au second étage ni vu ni connu. Revers de la médaille de l'indépendance de la marche : un pouce coincé dans une porte par Petit Châtain, comme son frère l'avait fait au même âge avec lui... Elle mange seule, presque proprement (hum) et hurle dès qu'on tente de l'aider avec une cuillère. Elle n'aime pas rester toute seule dans sa chambre, et j'ai tendance, c'est vrai, à demander à ses frères de jouer avec elle. Elle manifeste de la jalousie si j'ai le malheur de lire une histoire à Petit Châtain, n'hésitant pas à le taper pour le faire descendre de mes genoux. C'est encore pire quand son père ou moi avons une nièce dans les bras. Pas partageuse du tout ! Pour le reste, c'est un amour de petite fille, qui ADORE ranger les chaussures, et sortir les pantoufles de son père le soir quand il rentre (sans que personne ne lui ai jamais demandé de le faire)...
Les prochaines vacances sont dans trois semaines déjà... Et on ne sera pas fâchés du tout de se poser !

Commenter cet article

Thanh Tu 30/09/2014 12:15

J'aime bien lire tes articles sur le blog. Ils sont chouettes tes enfants. Bisous à vous tous. A bientôt.