Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La petite maison dans la banlieue

Presque les (grandes) vacances

2 Juin 2014, 21:13pm

Publié par lapetitemaison

Presque les (grandes) vacances

Alors que le Capitaine nous avait abandonné pour rallier le phare d'Ar-Men, nous avons séché qui le bureau (posé une récup pour vendredi, puisque 4/5e oblige, je ne travaille pas le mercredi) qui l'école et la crèche (qui était de toute façon fermée jeudi et vendredi). Et embarqué dans la voiture de Grand-maman (le minibus étant parti depuis samedi déménager à Paris puis à un mariage en Bourgogne...), avec un minimum de bagages (mais un sac pour 4, ça ne passe pas). D'ailleurs, à notre stop déjeuner, on se rendra compte de l'oubli fâcheux des couches et du sac à langer (car Colombine grandit, certes, mais elle est loin d'être propre). Et le soir de l'oubli de la turbulette (bizarrement, il n'y en a pas à La Rinissé, maison pourtant très bien achalandée en puériculture). J'avais pour ma part oublié ma chemise de nuit... Des bagages très bien préparés...

Fruits... fleurs... fleuve...
Fruits... fleurs... fleuve...
Fruits... fleurs... fleuve...

Fruits... fleurs... fleuve...

Je n'étais pas sûre de partir ce week-end là. On était déjà partis au début du mois, Mai cette année m'a paru très fatigant en général (et encore plus pour la coordination de la maison et du travail, avec cette succession infinie de jours fériés et de semaines tronquées)... Et puis cela faisait depuis Noël que nous n'étions pas allés voir la Loire. Et la gestion des nains serait quand même plus facile au grand air, avec d'autres adultes à qui passer le relais (Grand-maman évidemment, notamment pour l'intendance, Grand-Père pour emmener les garçons en balade et les laisser regarder « Turbo » avec lui).

Une surprise attendait les garçons : « la maison de Marie », la petite dépendance à côté de la piscine, longtemps remplie de vieux foin, avait été restaurée, le sol ragréé, des murs jointoyés et le toit isolé. Il reste à installer des prises électriques (Petit Châtain faisant remarquer qu'on y voyait pas grand chose), mais ils ont pu déplacer tous les jeux qui encombraient la salle télé et avoir un espace à eux (dans lequel ils comptent déjà dormir !!!)

la salle de jeux.../ Ce ne sont pas des Bretonnes mais des Romains combattant les Gaulois/ Etude pour tout le monde/ Les TIF de printemps
la salle de jeux.../ Ce ne sont pas des Bretonnes mais des Romains combattant les Gaulois/ Etude pour tout le monde/ Les TIF de printemps
la salle de jeux.../ Ce ne sont pas des Bretonnes mais des Romains combattant les Gaulois/ Etude pour tout le monde/ Les TIF de printemps
la salle de jeux.../ Ce ne sont pas des Bretonnes mais des Romains combattant les Gaulois/ Etude pour tout le monde/ Les TIF de printemps

la salle de jeux.../ Ce ne sont pas des Bretonnes mais des Romains combattant les Gaulois/ Etude pour tout le monde/ Les TIF de printemps

Qu'a-t-on fait pendant cinq jours (en fait trois sur place, puisque nous sommes arrivés mercredi en fin d'après-midi et repartis dimanche à 13 heures pour éviter les bouchons) ?

Cueilli des cerises, beaucoup de cerises. Celles du jardin et celles de Mireille la voisine (plus noires et plus sucrées, les préférées des enfants, qui encore un peu de mal avec les cœurs de pigeon, un peu plus acides. Et quelques fraises et quelques framboises arrivées à maturation (dans notre banlieue aussi, ça commence !)
Joué beaucoup. Découvert que le tertre filtrant (notre mini station d'épuration des eaux usées) fait une scène de théâtre idéale et les bambous des coulisses parfaites pour les nombreux spectacles à venir...
Accompli notre part de TIF (travaux d'intérêt familial), à savoir la remise en état de l'auvent de la piscine, où nous déjeunons et dînons l'été : nettoyer les tables, les chaises, les chaises longues, enlever la poussière, laver le sol, retrouver (ou pas) des trésors...
Combattu les plaques d'eczéma qui m'ont empêchée de dormir trois nuits. Grand-maman parlait d'une puce que Tihi aurait pu me refiler (les plaques sont apparues mercredi matin), je penchais pour une araignée puisque cela n'arrivait que la nuit, mais personne d'autre n'était piqué. Grand-maman finit par laver toute la literie et mettre une poudre anti-carien (rien que de le taper, ça me gratte). Mais cela continuait. Samedi matin, je décrochai un rendez-vous chez le médecin : réaction au stress. Un traitement de cheval et tout rentrera dans l'ordre, madame.

En vintage 1980/Fous-rires
En vintage 1980/Fous-rires

En vintage 1980/Fous-rires

Celle qui a le plus profité du séjour, c'est Colombine (arrivée avec de la fièvre et des gros boutons partout sur le corps : varicelle qui traîne à la crèche, ça c'est fait ! Avec une fièvre culminant à 39,5 la veille du départ, ce qui explique aussi que j'ai bouclé les valises aussi mal). Qui a profité du soleil, des jeux dehors (avec une préférence pour faire des câlins baveux à Petit Châtain, en se jetant sur lui en riant aux éclats). Elle a même joué les mannequins d'un jour avec l'UNIQUE réalisation fait-main de Grand-maman : une robe à smocks "faites à la main, les smocks" dans un très joli Liberty. Robe que je n'ai jamais pu mettre (c'était pour moi), car trop maigre. Mais 33 ans après, parfaite pour Colombine !

Commenter cet article

tatagogo 03/06/2014 12:56

Je m'insurge !!! J'ai moi-même une tunique taille naissance faite main par Grand-Maman pour toi également (notez l'injustice seule l'ainée a eu le droit a des vêtements cousus par Grand-Maman moi que dalle) par contre je ne suis pas sure que tu l'ai jamais porté car il n'y a pas de boutons, Grand-Maman ayant eu la flemme de faire les boutonnières, heureusement ça sera chose faite pour le numéro 2 ;-)

Super la maison de Marie enfin !!!!